Mes essentiels sportifs

J’ai profité de ces longues vacances d’été (vive la fac) pour me remettre au sport et, comme tout est plus facile en groupe, on a fait ça, d’abord avec Monsieur, puis en famille. Seulement voilà, maintenant que les jours pluvieux sont de retour et que l’on voit arriver au loin les fraiches soirées d’automne (ENFIN, parce que la canicule, ça n’est vraiment pas fait pour moi), la motivation a tendance à baisser. Me voilà donc ici pour vous écrire mes petits conseils afin de garder vos bonnes habitudes (ou s’y remettre, c’est à vous de voir).

Tout d’abord, parlons pratique, une tenue adaptée au sport que vous avez choisi est indispensable. Ce à quoi vous allez me répondre, merci Einstein ! Mais, je me permets d’insister sur ce point car ayant des articulations un peu fragiles, je sais à quel point il est difficile de se remettre d’une blessure et comme cela peut être long. Très long. Comme il serait trop bête de se faire mal avant la fin du mois d’octobre, on ne lésine pas, notamment sur les chaussures, quitte à oublier un peu le style (parce que finalement après 30 minutes on finit tous rouge, dégoulinant et essoufflé, ce n’est pas grave, c’est même plutôt bon signe !). D’ailleurs, si vous avez aussi quelques problèmes aux genoux ou aux chevilles, je vous recommande d’essayer les chaussettes Kalenji (au rayon course à pied de décathlon) avec protections intégrées qui assurent meilleurs maintien et amorti, je les ai testées et aussitôt adoptées ! Bon, par contre on admet qu’on oublie le style, définitivement, une fois qu’on les enfile. Aller, vraiment, ce n’est pas si grave ! 😉

Mon deuxième indispensable c’est une bonne copine, un objectif ou/et un coach, à vous de choisir (ou pas d’ailleurs, les trois sont sympas). On a tous besoin, à un moment, d’une raison de continuer que ce soit perdre du poids, pouvoir papoter ou bien avoir envie de se dépasser. Il faut donc vous entourer de personnes qui vous pousseront parfois à vous extirper de votre canapé pour aller à la salle, aller courir ou autre. C’est pas toujours plaisant sur le moment mais, vous ne le regretterez pas plus tard !

Un autre petit indispensable, (enfin, on pourrait faire sans, mais ça aide), c’est le nouveau casque que je viens de m’offrir pour la rentrée. Oui, parce que, de temps en temps, on a aussi envie d’être seule, et en ce moment, j’aime beaucoup aller courir de bon matin avec un podcast dans les oreilles. C’est du temps juste à moi et ça me fait un bien fou. Celui que j’ai c’est le HA-S20BT de JVC  (merci pour le nom) qui correspond très bien à mes attentes (et qui n’était pas trop cher) mais ça marche aussi avec des écouteurs lambda, vous l’aurez compris ! C’est juste qu’en faisant le ménage de pré-rentrée j’ai accidentellement cassé les miens en les coinçant dans un tiroir… sans commentaires s’il-vous-plaît.

P1100405.jpg

Parlons maintenant indispensables pharmaceutiques parce qu’il se pourrait que des courbatures viennent s’inviter à la fête… Deux sauveurs dans ce cas, enfin trois en comptant le repos qui est incontournable, l’huile végétale d’arnica et l’huile essentielle de gaulthérie couchée. On ne rappellera jamais assez la nécessité d’être particulièrement vigilant-e-s quant à l’utilisation des huiles essentielles. Femmes enceintes et allaitantes, passez votre chemin, tout comme les enfants et les personnes épileptiques. Bien que celle-ci n’ait pas de contre-indication particulière, je vous invite à faire un petit test allergique car elle peut irriter les peaux sensibles et, est donc à privilégier diluée dans une huile végétale. Bref, le mélange de ces deux pépites apaisent les muscles endoloris après l’effort mais aussi les articulations fragiles, à garder à portée de main !

Enfin, une dernière chose dont j’ai pris conscience en écoutant le podcast d’Esther, c’est qu’on ne peut pas constamment se blâmer lorsqu’on n’a pas envie d’aller courir, par exemple. Vous êtes amenés à faire des choix tout au long de votre journée qui épuise au fur et à mesure votre volonté il est donc normal qu’à la fin de celle-ci, vous n’ayez plus envie de rien. L’astuce est donc de planifier de façon un peu stricte les jours où vous allez faire du sport. Vous n’aurez donc plus à décider le moment venu si oui ou non, vous y allez, puisque ça aura été défini en amont (pas bête, hein ?). On veille donc à bannir les phrases du genre « j’irai peut-être courir ce soir » à laquelle on préfèrera désormais la version sans « peut-être ». Bien sûr, si vous avez une vraie bonne raison de ne pas y aller, personne ne vous en voudra ! Mais cette fois encore, je crois que vous aviez compris 😉

Voilà donc mes petits conseils pour continuer sur la lancée sportive de l’été, j’espère qu’ils vous aideront !

Maintenant je vais tâcher de mieux m’organiser pour être plus présente par ici, c’est le deuxième objectif de septembre (et octobre, puisque septembre est déjà bien entamé) !

Je suis curieuse, dîtes-moi, vous avez passé un été sportif ou êtes-vous de ceux qui attendent sagement septembre et une petite baisse des températures ?

A très vite par ici !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s