Réorientation, podcast et colibris

le

Je ne sais pas si je vous l’ai déjà dit mais, je suis un master d’écophysiologie et d’éthologie. En simplifiant, cette formation permet de comprendre et plus tard d’étudier un animal (humain ou non) d’un point de vue physiologique mais aussi comportemental dans son environnement. Honnêtement, j’adore ce master, je le trouve très intéressant et assez complet mais malheureusement, il est très difficile de trouver du travail par la suite et encore plus d’en trouver un qui me plaît… On se dit toujours que pour soi ce sera différent, qu’on pourra y arriver, etc, mais, après avoir vu passer plusieurs promotions, je suis un peu plus consciente de la réalité. Bref, tout ça pour dire qu’en ce moment je pense me réorienter.

En tant que grande anxieuse de la vie, mon cerveau a vite flippé face à cette décision donc, pour le rassurer un peu, je me suis concocté un petit plan. C’est probablement le plan le plus bateau du monde mais bon, ça aide et puis je suis une listophile dans l’âme ! Le voici pour vous, en trois petits points :

Étape 1 : Faire un bilan sur soi-même (comment est-ce qu’on est arrivé là, quelles sont les choses qui ne nous plaisent pas, quelles sont celles qui nous plaisent, ce que l’on a envie d’avoir, nos valeurs etc…).

Étape 2 : Chercher des informations sur les sujets qui nous intéressent, les métiers qui en découlent, des témoignages de personnes ayant effectuées une reconversion, bref, s’approprier le sujet pour être sûre de soi.

Étape 3 : Aller voir un professionnel pour nous aider, connaître les passerelles entre les différents types d’études et vraiment se lancer

Lors de tout projet important, on doute, on se cherche… Enfin, en tout cas, je doute et je me cherche. Donc, pour faire un choix d’orientation qui correspondait à mes valeurs, je me suis peu à peu replongée dans le développement personnel. Lui et moi, on a une histoire en dents de scie, des fois, je l’adore, parfois, je n’ai pas de temps et d’autres fois encore, je n’ai pas particulièrement envie d’écouter ce qu’il a à me dire (et ça, c’est pas beau). Enfin, là pas tellement le choix, il a bien fallu que je réfléchisse à ce qui me tenait à coeur pour définir un objectif ou, en tout cas la direction que je voulais donner à mon parcours. Il y a une chose qui m’a beaucoup aidée lors de cette réflection c’est le podcast d’Esther Taillifet intitulé Se sentir bien. Pour ceux et celles qui ne connaîtraient pas Esther, via Youtube notamment, c’est une scientifique, une astrophysicienne pour être exacte, elle a donc une manière d’expliquer les choses très cartésienne et ce podcast n’échappe pas à la règle. Savoir ce qui se passe inconsciemment et physiologiquement dans son cerveau pour mieux se connaître, se comprendre et enfin, se sentir mieux, voilà le but recherché. Moi qui ai toujours eu un petit problème avec le côté parfois mystique du développement personnel, je ne me lasse pas de l’écouter. Vraiment c’est une perle alors, si le sujet vous intéresse, foncez !

En faisant ensuite des recherches dans les domaines qui m’intéressaient, j’ai découvert l’université gratuite des Colibris qui propose des formations en ligne sur divers sujets. De l’agroagriculture, au fait de créer une monnaie locale tout en passant par l’alimentation on y trouve vraiment de tout. Je trouve dommage que cette initiative ne soit pas plus connue. Les cours sont très bien fait, on peut y travailler à son rythme, approfondir selon ses envies, etc… Bref, si l’un des sujets vous intéresse, inscrivez-vous !

Bon, maintenant que le dernier partiel a eu lieu et que je suis officiellement en vacances, je vais pouvoir me consacrer à ce projet pour mieux le définir. Je me sens comme après le bac, excitée à l’idée de commencer, un peu perdue et, admettons-le, j’ai un peu la flippette mais ça va bien se passer 😉

Et vous, quoi de prévu pour cet été ? Un projet en vue ?

Publicités

Un commentaire Ajouter un commentaire

  1. annmy dit :

    Merci pour cet article et le partage, je vais aller voir si des fois une formation pourrait être intéressante. Je bosse comme AESH et se former est toujours un plus ! En attendant, j’espère que tu trouveras ta voie pendant l’été. Moi, deux mois de vacances vont vite arriver et après je reprendrai le chemin de l’école pour aider mes élèves.

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s