Une saison pour les poissons

le

Manger local, sain, bio et de saison, ah en voilà de belles résolutions ! Des phrases que l’on entend de plus en plus souvent et c’est formidable (n’ayons pas peur des mots) ! Cependant, il semblerait qu’aujourd’hui cela ne s’applique que pour les légumes… Alors, certes, chaque chose en son temps mais pour moi, le moment est venu de vous parler de la saison des poissons (notez que cela s’applique pour tout ce qui se mange, ce n’est pas pour rien que l’agneau est un plat typique de Pâques, fête qui tombe à l’orée du printemps qui coïncide avec la mise bas des brebis, bref, vous avez compris l’idée).

Pour les poissons, c’est tout pareil (la nature est bien faite). Pêcher une espèce lors de sa période de reproduction est complètement aberrant. D’ailleurs en soit, pêcher toute l’année une seule et même espèce n’a aucun sens au vue de la capacité de certains bateaux aujourd’hui (non, les ressources marines ne sont pas inépuisables). Donc, pour privilégier une pêche durable : à chaque saison, ses poissons. Cependant, ce petit slogan (dont je suis assez fière, je l’avoue 😉) ne fait pas tout, regarder le type de pêche est également primordial pour bien choisir. S’il ne fallait retenir qu’une seule chose de ce côté-là, par pitié, évitez la pêche électrique et celle au chalut, ce sont les pires à mon sens.

Pour vous éviter de devoir valider un diplôme en biologie marine mention pêche et quotas, avant de remanger des produits de la mer, je vous ai trouvé un allié. Mister Goodfish est un site internet et, pour les gens très connectés, ils ont même sortie une application désormais, ce qui est un petit peu plus pratique chez le poissonnier, avouons-le ! Mis à jour très régulièrement, il vous aide à choisir les poissons les plus respectueux de l’environnement en fonction de la provenance, ou de votre région si vous décidez de manger 100% local (mes sincères félicitations dans ce cas). Et, comme il vous conseille le plus souvent des poissons dont vous n’avez pas l’habitude (oui, on oublie le cabillaud ou la morue, peu importe comment vous l’appelez), il vous propose même des recettes qui ont l’air succulentes. Plus aucune excuse désormais pour ne pas faire aussi attention aux poissons que l’on met dans son assiette !

Je dois vous avouer que j’ai eu un peu de mal à écrire cet article, parce que, chez moi, on ne mange presque que du végétal mais ce sont des choix très personnels. Je ne voulais, en aucun cas, passer à côté d’une occasion de promouvoir une initiative pour consommer mieux. Ma conscience m’oblige quand même à vous dire que, dans ce cas-ci, consommer mieux, pour la planète, c’est aussi consommer moins car c’est un fait, nos océans se dépeuplent à une vitesse inimaginable et c’est nous, consommateurs qui vont le pouvoir de changer les choses.

Quoi qu’il en soit j’espère sincèrement que cela vous aidera à faire des petites actions pour la planète et je vous dis à très vite !

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s