Le mot juste

le

A la fin du mois de février, j’étais vidée. Ces mois d’hiver ont toujours été un peu difficiles pour moi. Premièrement, parce qu’il n’est pas rare que je tombe malade. Et rare, ici, est un doux euphémisme. Deuxièmement, parce que je suis en cruel manque de lumière naturelle. Je ne sais pas pour vous, mais j’ai l’impression d’avoir vécu dans un bocal, sans voir la lumière du jour. Partie avant que le soleil ne se lève, s’il daigne se montrer et rentrée avant d’avoir pu profiter de ses derniers rayons. Alors, lorsqu’arrive le mois de mars et les prémices du printemps, j’ai besoin de grand air (s’il peut être iodé, c’est encore mieux) mais aussi d’une sorte de renouveau, d’une bonne dose d’inspiration.

Si mon petit voyage en Bretagne m’a fait beaucoup de bien pour ce qui est du grand air, j’étais encore dans une impasse niveau motivation. Je sais qu’il y a des personnes capables de travailler sans but précis mais, en ce qui me concerne, ça a ses limites. Et j’avais largement atteint les miennes.

Pour m’occuper lors des longues heures de train, je m’étais acheté un magazine que j’ai fini par abandonner dans mon sac. C’est une habitude chez moi, je ne sais pas pourquoi je continue à en acheter, mais j’ai toutes les peines du monde à me concentrer dessus. Il y a toujours quelqu’un qui parle trop fort, un autre qui téléphone, un enfant qui pleure, ou simplement le contrôleur qui signale un arrêt, bref, je n’y arrive pas. Donc, je me suis décidée ce matin à le lire un peu, pour bien commencer la journée. C’est là que je me suis rappelée pourquoi j’avais choisi Respire : c’était la dose d’inspiration dont j’avais besoin.

Un article m’a particulièrement parlé. Il propose de choisir un mot, qui nous guidera pendant un temps, sur lequel on se concentrera tous les jours, comme un mantra. Personnellement, j’ai choisi le mot « contrôle », parce que j’ai tendance à oublier que je suis la seule à pouvoir prendre les meilleures décisions pour moi-même, je me laisse porter un peu trop, je m’efface, surtout après un petit coup dur, comme une période de maladie. Ce n’est définitivement pas mon mot préféré mais, je sais qu’en ce moment, j’en ai besoin. C’est à cela que doit servir ce mot, combler ce qu’il vous manque à cet instant pour vous sentir mieux. Ecrivez-le dans un carnet que vous feuilletez régulièrement ou mettez-le en évidence, c’est à vous de choisir mais, gardez-le à l’esprit et répétez-le de bon matin et dès que le besoin s’en fait sentir. Lorsqu’il ne vous inspire plus, changer, il a fait son travail. 🙂

Dites-moi, je suis curieuse : vous connaissiez ce petit truc ? Si oui, quel est votre mot du moment ? Si non, avez-vous envie de vous y mettre ?

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s