2018

Bonjour, bonjour !

Oui, je sais, ça fait un moment maintenant que je ne suis pas venue par ici. Loin de moi, l’idée de me chercher des excuses, simplement, mes études sont la priorité numéro 1 et pour ainsi dire, ces premiers mois ont été plutôt intenses (on est déjà fin février, vous êtes sûrs ?!). Aller, on ne va pas jouer la surprise, lorsque ça fait 2 ans que vous enchaînez maladie sur maladie, votre rythme de vie est complètement différent de tout être humain en bonne santé, qu’il travaille ou qu’il soit étudiant. Donc forcément, quand, tout d’un coup, on tente de reprendre un rythme « normal », ça devient compliqué ! J’ai un peu l’impression d’avoir passé ces derniers mois dans un sous-marin en plongée pour tout vous dire, mais, positivons, j’ai survécu ! 😉

Bon, on n’est pas passé loin de la catastrophe. Oui, « catastrophe », c’est peut-être un peu exagéré. Je ne suis pas passée loin de la correctionnelle, dirons-nous. J’ai de nouveau rater des cours à cause d’une pression intracrânienne trop élevée et mine de rien, c’est une petite piqûre de rappel : en 2018, le plus important sera de savoir (enfin) écouter son corps (après bientôt un quart de siècle passé dedans, il serait temps !). En ce début d’année, j’ai donc réduit les sorties et beaucoup augmenté mon temps de sommeil. Malgré cela, je me sentais toujours très fatiguée et aucune dose de caféine ne semblait assez importante pour m’éviter de bailler à longueur de journée.

Puis, par hasard, je suis tombée sur cet article de Julie alias Friendly Beauty sur les Fleurs de Bach (si vous n’en avez jamais entendu parler, cliquez sur le lien, elle explique très bien ce que c’est). Bon, à dire vrai, au départ, ma formation de scientifique m’a fait hésiter : comment est-ce que ça peut marcher ce truc ? C’est vrai, des « gestes » d’une plante (sa façon de pousser, ses propriétés de résilience après une perturbation, etc.) on en déduit ses propriétés sur notre corps et notre esprit… Avouez que de premier abord, on a tendance à être sceptique. Et puis finalement, lorsqu’on regarde tout ce que les sciences n’ont pas encore expliqué, on relativise : pourquoi pas alors ?

Bon, vous l’avez deviné, j’ai décidé de leur donner une chance à ces fleurs. En plus, j’ai toujours beaucoup aimer leur nom, qui me fait penser au compositeur, Jean Sébastien Bach. On est d’accord, rien à voir, puisqu’elles sont nommées selon le médecin britannique Edward Bach qui les a découvertes, mais que voulez-vous, cette association d’idées leur donne un nom presque poétique dans mon esprit et ça me suffit (vous êtes contents de le savoir je parie 😉). Bref, pour mieux appréhender leurs bénéfices et leurs utilisations, j’ai une fois de plus fait confiance à Julie (oui, toujours elle, que voulez-vous, elle m’inspire et je la trouve toujours de bon conseil) en me tournant vers le livre de Pascale Millier sobrement titré Les fleurs de Bach aux éditions Eyrolles Pratique.

Ce petit bouquin est une bible en la matière. Il ne paye pas de mine sur le rayon, son prix est en plus très abordable, mais il vaut le coup, croyez-moi ! La méthode y est très bien expliquée et les fleurs y sont toutes détaillées, bref, si le sujet vous intéresse, allez le feuilleter !

Il est encore trop tôt pour vous dire si ça marche vraiment, je suis toujours en phase de test. D’ailleurs, je n’avais pas du tout prévu de vous en parler autant dans cet article, mais je suis une pipelette donc voilà. En tout cas, ces derniers jours, je ressens un regain d’énergie et ça fait du bien ! Alors, effet placebo ou véritable action ? That is the question mais, honnêtement, je m’en fiche, pour moi ce qui importe ici c’est bien le résultat !

Et vous alors, comment s’est passé vôtre début d’année ? Avez-vous déjà fait de belles découvertes ?

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s