Il y a des jours comme ça…

le

Il y a des jours comme ça où, aussi tôt soit-il lorsque vous vous levez et peu importe la productivité dont vous puissiez faire preuve, le temps vous manque. On prévoit de prendre soin de soi et de son appartement, tranquillement, de faire un peu de sport, de lire, ou peu importe d’ailleurs, et, à peine a-t-on cligné les yeux que, pouf, nous voilà, il est 16h. Il reste encore un millier de chose à faire à la fin de la journée, mais on sait déjà pertinemment qu’on en fera pas la moitié. Quelque part, c’est normal et, tant mieux d’ailleurs, c’est une bonne raison de se lever le lendemain, mais honnêtement, il y a des jours comme ça, on ne voit pas le temps passé.

Le pire c’est qu’à la fin de ces journées à part me mettre sous ma couette (ou juste dans mon lit, suivant la température) et regarder les minutes passer j’ai pas envie de faire grand chose. J’aimerai juste mettre la vie sur pause, pouvoir arrêter ce défilé de secondes infernal parce que ça m’énerve. Quelque part, ça m’angoisse même, et bizarrement ça me fatigue de voir à quel point le temps passe vite. Il n’y a rien de plus énervant qu’une horloge qui fait tic-tac, vous n’êtes pas d’accord ? C’est comme si elle vous rappelait continuellement que, c’est encore raté parce que, non, vous n’aurez pas le temps aujourd’hui.

Bref, ce que je voulais partager ici ce n’était pas seulement ce sentiment négatif et un peu oppressant, sinon bonjour la déprime ! Non, je voulais vous dire que si jamais aujourd’hui est un jour comme celui-là pour vous, je crois que j’ai l’esquisse d’une solution. Juste avant de me mettre à écrire, je papillonnais d’une chose à une autre de manière plus ou moins aléatoire en me disant que jamais je n’aurais le temps de rien avant la fin de cette journée. Fatiguée, j’ai fini par m’asseoir. J’ai tout coupé pour retrouver un peu de calme puis, j’ai fermé les yeux et j’ai commencé à méditer. Simplement ressentir. Et quel bien ça m’a fait !

Que ce soit une journée de travail très chargée ou une journée de vacances qu’on aimerait optimiser, cela permet de prendre le recul nécessaire, je trouve. D’apaiser son esprit et d’arrêter de lutter vainement contre le temps qui passe. Ces 5 minutes un peu hors du temps m’ont permis de me recentrer sur moi-même.

Soyons honnêtes, c’est quand même plus chouette quand on va se coucher sans avoir l’impression d’avoir rater une journée de plus dans sa vie.

Et vous ? Quelles astuces avez-vous pour rester zen face aux heures qui défilent ?

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s